Investir aux Pays-Bas? Une situation fiscale gagnant-gagnant?

Des questions sur les investissements, les placements ou les impôts ?
Willemijn Blommers de Blommers Belastingadvies.

Vous envisagez d'acheter une maison aux Pays-Bas en tant que résidence secondaire ou maison de vacances ? Les mesures fiscales favorables s'appliquent-elles également aux Belges ?

 

L'investissement dans l'immobilier, et notamment dans les résidences secondaires ou les maisons de vacances, est en plein essor aux Pays-Bas. C'est un signe clair de la confiance croissante dans la croissance économique, l'immobilier mettant notamment l'accent sur l'aspect à long terme. La bonne nouvelle ? Ces mesures s'appliquent également aux non-résidents des Pays-Bas, car l'imposition dépend du pays dans lequel se trouve le bien immobilier.

 

Si vous achetez un bien immobilier pour votre propre usage ou si vous le louez, il relève de la case 3 - Biens (revenus de l'épargne et des investissements) pour lesquels un taux d'imposition effectif annuel de 1,38 % s'applique pour une valeur comprise entre 100 000 et 1 000 000 euros. Un éventuel prêt pour l'achat, contracté par exemple auprès d'une propre entreprise, peut en être déduit. Votre propriété prend-elle de la valeur ? Cette augmentation reste alors non imposée aux Pays-Bas. Les baisses de valeur, quant à elles, ne sont pas déductibles.

 

Un bon stimulus - presque impossible à imaginer avec les autorités fiscales toujours affamées - est la facilité de la taxe sur le chiffre d'affaires sur dix ans. L'achat d'une résidence secondaire destinée à être louée à des vacanciers donne droit à un remboursement de 21 % de la TVA sur le prix d'achat du bâtiment, du terrain et de son contenu. D'autre part, une TVA de 6 % doit être payée sur les revenus locatifs perçus. Mais il y a plus : après 10 ans, le séjour peut être libre de
La TVA sera transférée dans votre vie privée. Ainsi, il est possible d'utiliser une maison de vacances à louer pour son propre usage tout en conservant l'avantage de la TVA.

 

Investir dans l'immobilier à l'étranger est une solution gagnante sur le plan fiscal.

CONSEIL INTERNE
Pour l'achat provisoire d'une maison de vacances existante sans autre forme de procès, la période de dix ans recommence dans le domaine de la TVA. Vous voulez éviter cela ? Laissez l'acte d'achat notarié prévoir qu'il y a transfert de tout ou partie d'une universalité de biens. Ainsi, la durée initiale de dix ans reste inchangée, ce qui peut être un grand avantage.

 

Dernier projet aux Pays-Bas : The Branding Cadzand

Avis d'expert

Ce site utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur ce site. En savoir plus Continuer